Quelle est la bonne tension pour une femme de 80 ans ?

L’idéale de la tension artérielle normale chez un sujet correspond à 12/8 ou 120/80 mmHg. Celle-ci varie à plus de 10/7 mmhg et moins de 14/9 ou 140/90 mmHg. Mais elle a tendance à se modifier avec l’âge et au vieillissement du sujet.

De ce fait on considèrerait normale la hausse de la tension à un certain âge. Comme par exemple, une tension systolique de 17 ou 170 mmHg à 70 ans et 18 ou 180 mmHg à 80 ans. Mais à considérer que la tension artérielle est moins élevée chez les femmes très âgées que chez les hommes.

La tension normale pour une femme de 80 ans

A une certaine période de la vie, la femme perd toute sa protection par les hormones. C’est le stade d’un grand bouleversement, les œstrogènes diminuent progressivement et les parois des artères s’épaississent tout en devenant rigide.

D’après plusieurs examens cliniques et des recherches médicales à ce sujet, la tension normale d’une femme de 80 ans varie à plus de 14/8 ou 140/80 mmHg et à moins de 17/9 ou 170/90 mmHg. A cette période, la valeur systolique est celle qui varie avec l’âge, tandis que la diastolique, pas vraiment.

En effet, avec la vieillesse, la valeur de la tension systolique s’élève alors que celle de la diastolique non. Ainsi la valeur systolique est le chiffre le plus significatif à évaluer pour le contrôle de la tension artérielle à cet âge.

Traitement de la tension à l’âge de 80 ans

A ce stade de la vie, la femme se voit dans une position très fragile et nécessite plusieurs prescriptions et suivies. Le recours à la modification de l’hygiène de vie s’avère le plus souvent adéquat et satisfaisant pour maintenir en équilibre la tension cardiovasculaire appropriée.

Mais malgré cette mesure de précaution chez la femme âgée, certaines restrictions peuvent apparaître funestes et nocives, telles que la diminution de la masse musculaire liée à l’âge et l’affaiblissement organique lié à la dénutrition ou au régime restreint.

A 80 ans, la majorité des individus sont atteints du trouble cardiovasculaire qu’est l’hypertension. A ce stade, le sujet se voit le fréquent à être prescrit d’antihypertenseur. Or mis à part des différents traitements déjà en cours, le sujet sera exposé à un risque d’iatrogène. De ce fait, il sera indispensable d’adopter une évaluation globale sanitaire avant un traitement.

Alors dans ce cas, il est tout d’abord préférable de prendre en compte la variation la tension artérielle qui est le plus souvent instable chez les plus âgées. Puis par la suite, déterminer les risques du traitement en cours tout en évaluant les objectifs thérapeutiques et prioritaires, en tenant compte des facultés cognitives et fonctionnelles du sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *