Quels sont les risques d’une tension trop élevée ?

La hausse de pression ou de tension artérielle est qualifiée d’hypertension. Dans la majorité des études pathologiques, l’hypertension serait le premier facteur d’accident vasculaire cérébral ou d’infarctus. Près de plus de la moitié des individus de plus de 60 ans sont touchés par cette complication cardiovasculaire.

L’hypertension

L’hypertension est déterminée par un trouble cardiovasculaire qui s’explique par une pression trop élevée du sang sur les parois des artères et des artérioles par le cœur qui est qualifié de tension artérielle.

En résumé, c’est la circulation pulsatile du sang vers les organes. De ce fait, la tension artérielle résulte de la contraction et la relaxation du cœur lorsque ce dernier pompe le sang vers les artères. Ainsi, elle se détermine par deux chiffres lors d’une mesure ou de tests médicaux.

Le premier chiffre, qui est le plus élevé, définit la pression systolique et le second, qui est du moins le chiffre le plus bas des deux, est la pression diastolique.

L’hypertension est surtout définie par un excès de pression artérielle déterminé par des valeurs de tensions dépassant 14/9 mmHg. Parfois, seul le premier chiffre est en hausse, mais par contre il arrive que les deux chiffres s’élèvent en dépassant la moyenne normale. Delà, il sera question d’une hypertension systolo-diastolique.

Les causes

Dans la majorité des cas, l’hypertension est due au vieillissement d’un sujet. Lorsqu’un individu prend de l’âge, il perd peu à peu l’élasticité et la souplesse de ses artères et ses artérioles. C’est un cas que nul ne peut t’y remédier.

Dans d’autres cas, et ce qui fait la majorité des préoccupations européenne, l’hypertension peut survenir de bien de l’hygiène de vie et des habitudes, par exemple, la consommation d’alcool et de tabac, le surpoids ou encore la consommation de sel.

Les signes de l’hypertension

Contrairement à l’hypotension, l’hypertension est d’un caractère asymptomatique, qui ne présente aucun signe lors de sa manifestation.

Mais dans certains cas, certaines perturbations peuvent se révéler significatives : les maux de tête permanents, le vertige, les palpitations, le saignement du nez, l’essoufflement à l’effort, le bourdonnement à l’oreille, le trouble visuel ou encore la douleur thoracique.

Les risques

L’hypertension se manifeste par l’épaississement des artères principales tout en devenant de plus en plus rigide sous l’impact de la pression sanguine trop élevé. De ce fait, le cœur augmente la force de travail pour maintenir le débit d’éjection du sang. A cet effet, cette tension provoquerait une mauvaise perfusion de tous les organes vitaux et fatiguera à son tour le cœur.

L’hypertension peut endommager l’ensemble du système cardiovasculaire et peut nuire à la santé cardiovasculaire. Elle peut entrainer à des conséquences mécaniques sur les vaisseaux sanguins et au cœur.

Il peut alors provoquer plusieurs pathologies : l’insuffisance cardiaque, l’infarctus, l’accident vasculaire cérébral hémorragique, l’insuffisance rénale, l’anévrisme ou encore l’obstruction des artères.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *